vendredi 16 mars 2007

Didi, gege et shushu…

La famille chinoise, la petite famille comme on dit….c’est un peu compliqué !

Pour papa et maman, fastoche : baba et mama 爸爸和妈妈

Pour les frères et sœurs : plus sioux : tong bao xiong mei 同 胞 兄妹
1- grand frère gege, 哥哥, petit frère didi, 弟弟, et frère aîné xiong 兄
2- grande sœur jiejie 姐 姐 , petite sœur meimei 妹 妹,

Pour les tontons et tatas : on affine encore le processus et on a :
1- les tontons du coté du papa (vous suivez là ?) : shushu si le tonton est plus jeune que votre propre père et bobo s’il est plus agé que lui.
2- Les tontons du coté de la maman jiujiu 舅舅(frère de la maman) et yifu 姨夫 mari de la sœur de la mère
3- Les tatas du coté du papa gugu 故故, ou bien gu mu 故母 (sœur du papa), shenmu (femme du frère cadet du papa),
4- Les tatas du coté de la maman ayi, yima, jinzi (femme du frère de la maman)

Et ainsi de suite…autant apprendre au fur et à mesure qu’on a besoin de l’appellation …surtout qu’Adèle appelle le gardien de l’école yéyé : soit grand père paternel et Chaopa, le copain de Paul m’appelle Ayi : tante paternelle…parce que ce sont aussi des façons d’interpeller avec respect mais proximité les adultes quand on est un enfant (chacun sa place dans la hiérarchie).
Les appellations dépendent :
- l’âge de la personne par rapport à celle à qui elle est apparentée
- le sexe de la personne à qui elle est apparentée
- son sexe
- si la personne porte ou non le même nom de famille
- la génération
- le coté maternel ou paternel
- le degré de parenté
- le lien du sang ou du mariage
Pour tout savoir, c’est mieux d’aller voir des tableaux ici , et même un logiciel qui vous donne le bon terme en fonction des données que vous lui fournissez…et n’oublions pas que… tout ça tombe en désuétude avec l’enfant unique : adieu gugu, ayi et autre bobo !
Voili

1 commentaire:

Séverine et Renaud a dit…

Un vrai casse-tête chinois en somme !